By

Pas oxyder mais oxygéner

Oui pour les antioxydants, on ne veux pas vieillir trop rapidement. Par contre, un peu d’oxygène dans le cerveau ça fait du bien. Et bien, on veut  du cardiovasculaire pour notre vin.

Non on ne parle pas ici d’aérateur. On veux minoucher nos vins jeunes. Un Cahors 2010, on ouvre la bouteille le midi pour la boire le soir même, à son meilleur. Oxygéner le vin, doucement. On ne carafe pas, on ne le fait pas passer dans un aérateur non plus. Tranquillement, le bouchon retiré, on goûte au vin bien sur pour s’assurer de la qualité. Le niveau du liquide atteint maintenant les épaules de la bouteille, excellent pour assurer l’oxygénation lente. On étire, on remet un bouchon et on attend 24 heures, on pousse et on laisse débouché plus d’une journée.

 

Le bouchon, non le stopper ! Conseil de vignerons et d’importateurs

 

Nous sommes à un restaurant avec un vigneron pour faire déguster ses vins. Je remplace son bouchon par un vacuvin pour aller au prochain restaurant et le vigneron me dit: « Non, non, non, juste le bouchon, retirer l’air diminue l’arôme du vin. » Je croyais bien faire. Avec l’esprit ouvert, je me plie à la suggestion et place le bouchon seulement du vacuvin.

 

Depuis, cet esprit ouvert m’a permis d’apprendre encore plus des vignerons minutieux , de l’expérience d’importateur et de dégustateurs chevronnés. Les meilleurs vins méritent de respirer, plus un vin est bien fait, plus il peut ( voir doit ) respirer pour donner son meilleur. Avec un vin fermé, souvent en provenance d’un excellent millésime, vous pouvez ouvrir le vin 24 heures à l’avance, retirer le bouchon, déguster un premier 20 ml pour s’assurer de la qualité ( et pour notre grand plaisir ) puis mettre un stopper sur la bouteille. Le nouvel oxygène fera alors son oeuvre doucement et vous pouvez laisser le vin en cave. 24 même 48 heures vous amènera le vin à son point optimum.

 

Je n’utilise plus l’azote depuis belle lurette, le bar à vins y perd-t-il son temps et son arôme? Le vin bien structuré peut non seulement bien respirer mais devient un excellent choix pour le service au verre. Ce qui est bon pour la cave de l’amateur devient très intéressant pour le restaurateur.


Plusieurs amateurs chevronnés laissent aérer leurs vins très longtemps, on ne parle pas ici des vins fait mécaniquement à grande échelle mais des meilleures cuvées de producteurs minutieux. Bien sûr certains vins s’apprécient dès l’ouverture, heureusement pour les restaurateurs car là on a pas 24 heures pour attendre un vin et le traitement choc à la carafe ne fait pas toujours l’affaire. Mais lorsqu’on achète, surtout en Importation Privée, une caisse de 6 ou 12 bouteilles on peut mieux suivre le vin. Il arrive qu’une bouteille soit plus fermée que les autres. Voici l’occasion en or pour utiliser la méthode du bouchon à vin.

4 Responses to Pas oxyder mais oxygéner

Laisser un commentaire